Random Post of the Month

IMG_1860I always see doggies chilling in packs on the street at night. Don’t they have owners?!

IMG_1909Cutest latte art I’ve seen so far! And this cup is so cute! Love the color! Want!

IMG_1910 Nice café, weird bathrooms, crazy prices!

IMG_1911 So yummy and cheap!

IMG_1912 IMG_1913Huge Muji store in a very cool mall in Taipei.

IMG_1932Very nice side street in Zhongxiao Dunhua. Taipei can be awesomely cosy!

IMG_1943Wut?
Heu ?

IMG_1950I swear, Taipei has the cutest accessories!

IMG_2044Can you spot what’s funny about this picture?

IMG_2049Grandma is so stylish!

IMG_2050

IMG_2051$99 of goodness.

IMG_2065On the way back to Taipei from Kaohsiung.

IMG_2078Christmas lights are up in my apartment complex…

IMG_2095
… and there’s a cute Christmas tree in the lobby!

IMG_2109One fine day in between bouts of rain. (Picture taken in front of my building. I love the view on the mountains of Bali!)

IMG_2131Doggy is taking a nap on campus. Daily occurrence.

IMG_2139IMG_1807My Christmas gift? One or the other? Pretty please, Mom?
Mon cadeau de Noël ? L’une ou l’autre ? S’il-te-plaît, Maman ?

Stinky-stinky

I have an annoucement to make:
J’ai une annonce à faire :

I finally ate some stinky tofu!
J’ai enfin mangé du tofu-qui-pue !

Yay for 臭豆腐!

You have to understand that this is a big accomplishment for me. When I first arrived, every time I was walking on the street, my nostrils would be tickled by a very special scent: the stench of what I could only describe as a steaming pile of old meat left to rot for a week or two under the burning sun. Vile. After routinely traumatizing my nose with that stench, I started to realize that this smell came from one specific source: Stinky tofu stands. Stinky tofu is one of the culinary delicacies of Taiwan. Not trying stinky tofu in Taiwan is like going to Japan and not having ramen, curry or real sushi. Everyone kept asking me: “Have you tried stinky tofu yet?”. My answer: “我不敢!” (I’m afraid to!). But with Nancy’s encouragement, I finally gave in. Thankfully, the stinky tofu I got from a stand in Danshui wasn’t as stinky as others. I gotta ease into it!

J’en fait des caisses parce que c’est un grand pas pour moi ! Quand je suis arrivée à Taïwan, tout était nouveau, même les odeurs. De temps en temps, mes narines étaient agressées par une odeur bien particulière, extrêmement forte et sérieusement désagréable. C’est très difficile à décrire, mais je dirais que le niveau de puanteur se situe entre une pile de viande laissée à pourrir depuis une semaine ou deux au soleil et une paire de chaussette dans laquelle quelqu’un aurait sué pendant quelques matches de tennis pour ensuite l’oublier dans un sac de sport. Ça pue, quoi. Mon bon sens m’a empêchée pendant un bon moment de rapprocher cette odeur d’une quelconque source normale, mais j’ai dû m’y résoudre : c’était bien de la nourriture qui dégageait une telle odeur. Plus précisément, le bien nommé tofu-qui-pue (littéralement, c’est comme ça que ça s’appelle), un mets très apprécié et typiquemen taïwanais. Mon instinct me disait qu’aucune nourriture qui sentait si mauvais ne pouvait approcher de ma bouche sans laisser des séquelles. Ça me semblait juste contre-nature de manger un truc pareil. Pourtant, tout le monde prenait un malin plaisir à me poser la question : “Alors, alors, tu as goûté au chou doufu ?”. Ma réponse : “我不敢!” (Je n’ose pas !). Finalement, avec les encouragements de Nancy, j’ai fini par essayer. Heureusement, le tofu que j’ai acheté à Danshui n’était pas aussi puant que d’habitude. J’y vais en douceur ! Eh bah en vrai, c’est pas si mauvais ! L’odeur ne se retrouve pas dans la bouche quand on mange, la texture est marrante (un peu spongieux) et c’est épicé juste ce qu’il faut.

Stinky tofu is usually fried and then grilled. The inside is mushy, and the outside is chewier. Usually vendors sprinkle some spicy powder on top, and sometimes add pickled vegetables.
En général, le tofu est frit et ensuite grillé. L’intérieur est spongieux, l’extérieur est un peu solidifié. On rajoute un peu de goût en saupoudrant du piment dessus, et on adoucit le tout avec des légumes marinés dans du vinaigre.

I did it!
J’ai tout mangé !

饒河夜市 - Raohe Night Market And A Strange Encounter

You probably know by now that one of my favorite things to do here is going to the fabulous nights markets. There’s just something about the atmosphere and the extra Taiwanese-ness of those places (Yeah, i invent words now) that I love. I’ve never seen something quite like night markets, anywhere in the world.

So when Elsa asked me if I wanted to go with her to a new night market, I was all in. And boy, I do not regret it. We went to Raohe Night Market, which is located in Songshan District. It is not as easy to access as most night markets, but it is definitely worth the 15 minute walk from the MRT station (we got off at Yongchun on the blue line).

Les marchés de nuit ! Oh oui, oh oui, oh oui. Bien sûr, on a des marchés en France, des marchés de Noël, des marchés traditionnels, etc, etc. Mais on n’a pas de marché de nuit taïwanais. Et le principe n’est absolument pas le même. Les marchés de nuit reposent sur un concept : “à la bouffe !”. Et ça, ça me parle. Surtout que la nourriture est souvent délicieuse : c’est de la restauration rapide niveau 10000. Et bien sûr, particulièrement pour les étrangers, l’excitation de la découverte de nouvelles saveurs amplifie le plaisir. Raohe est une parfaite illustration de cela : sur les 1,2km de parcours du marché de nuit, je n’ai jamais autant de nourriture que j’ai eu envie de goûter. Des soupes, des desserts, des boissons… À mon départ, tout ce à quoi je pouvais penser était : quand est-ce qu’on y retourne ?

Songshan Road, leading to the night market
Songshan Road, sur le chemin

A wild temple appears! Right next to Songshan Train Station.
Et soudain… un temple au milieu des buildings.

The temple on Raohe Street is extremely impressive, bigger and higher than any temples I’ve seen before. It’s currently being renovated, hopefully they finish before I leave so I can visit it.
Le majusteux temple de la rue Raohe, extrêmement impressionnant. Il semble avoir été posé là par une grue géante, magnifique !

Here we are! The beautiful entrance to the night market.
Impossible de manquer l’entrée du marché !

The first few meters are decorated with cute lanterns.
Les premiers mètres, le marché est très bigarré.

Crowded as usual! But because of the configuration of the night market it isn’t as bad as elsewhere, because everyone goes the same way along the street. Street vendors are separating the street in two lanes. Literally, you just need to go with the flow!
Du monde partout ! Mais comme le marché est installé le long d’une seule rue, il est facile d’y naviguer : il suffit de se laisser porter par le courant.

Oh my, that roasted pig looked so delicious! The vendor was cutting strips directly from the carcass and selling them as is. We wanted to try but didn’t really know how to ask. Next time we’ll be less cowardly!
Un cochon entier ! Waouh ! Le vendeur coupait des tranches de viande directement sur la carcasse. La prochaine fois, je goûterai.

A real bargain: three bowls for $100. One delicious, fragrant portion for $33 (less than 1€), what else can I ask for?
Une vraie bonne affaire: trois portions pour $100. Ça tombe bien, on était trois ! $33 (moins d’un euro) pour une délicieuse portion, que demander de plus ?

Who wants some squid?
Envie de calmar ?

Meeeeeee! The fact that the squid comes whole and is cut in front of your eyes is a big bonus.
Je n’osais pas acheter du calamar frit car j’avais peur que ce soit trop gras et écoeurant, mais en fait c’est délicieux, et pas aussi gras que je ne le pensais ! 

People, more people everywhere. Looking back, I should’ve taken more pictures but I have to say I was more focused on the food. Oops?
Du monde partout ! Maintenant que j’y pense, j’aurais sûrement dû prendre plus de photos, mais j’avoue que toute cette nourriture m’a tourné la tête. Et puis le monde tout le temps en mouvement n’a pas facilité les choses.

Puppies! I’m always amazed at how well-behaved pets are here. Could you imagine running a clothes shop with 3 dogs?
Je suis toujours très étonnée de voir que la plupart des chiens sont très bien dressés ici. Qui pourrait prétendre travailler tranquillement dans un stand de vêtements avec 3 chiens ?

One of the dogs was really excited to be petted by Elsa!
Un des chiens était particulièrement content de recevoir les papouilles d’Elsa !

I have yet to determine what those are. Apparently, they’re push-up bras cases… Or something.
Des… range-soutiens-gorge ? Hein ?

So a vendor was selling stuffed sandwiches… With a French & Japanese twist? The only problem is I’ve never seen anything like that anywhere in France…
Un sandwich fourré, avec la Tour Eiffel en mascotte ? Je sais pas vous, mais j’ai jamais vu ça nulle part en France…

In the mood for a foot rub?
Envie d’un petit massage des pieds ?

Obligatory Jeremy Lin merchandize pic.
L’omniprésent Jeremy Lin.

Watermelon Juice! Ingredients: watermelon. So refreshing!
Jus de pastèque ! Ingrédients : 100% pastèque. Tellement rafraîchissant !

Crowds, crowds everywhere!
Ça grouille de monde !

Surprise! A perfectly articulate French sentence on a t-shirt!
Du vrai, du bon français ! Quelle émotion !

I had an awesome night at Raohe. The only thing is… I made an encounter that I could’ve gone without. It was raining on and off, and vendors were starting to roll out their roofs. I was walking when a lady looked at me and gasped, as I felt something moving in my hair. I thought it was a feather or something and I patted my head to get it out, when I felt something much harder and heavier than a feather roll down my shirt and fall on the floor. I looked down and, horrified, saw a GIANT cockroach flee from between my feet. And for the first time in my entire life, I screeched, and did that hand-shaking and feet stomping dance that people do when they see a spider. It took me several minutes to stop shaking. I HATE being around cockroaches. Here, they are ginormous, super fast and they FLY. That particular cockroach was probably chilling on the roof before it fell off, and it was as scared as I was, which caused him to move around in my hair and on my shirt and aaaaaaaaaargh. Just thinking about it I get chills. For the next 15 minutes I felt like I had something moving under my shirt. Horrible! Gaaaaah.

Eating and Working Out

Last year, I started really taking care of my health, and I was one happy girl. Maintaining those newly found eating habits has proved to be a challenge here. What should I do, just let go and enjoy the ride (and the fried food) or try to stick to what I know works for me?

I was torn for the longest time, until I decided that I was going to take the high road as I always do (I’m good at compromising), and make smart choices most of the time but not sweat the small stuff. It’s okay to try new and interesting things even though it’s not nice and healthy. I eat homemade food most of the time (I cook for breakfast, have an early lunch before work and late dinner after class) so I can incorporate weird foods a few times a week. It’s not about being perfect, it’s about making good choices most of the time. And my mini-guns are telling me it’s working! Now if I could juuuust stop snacking when I watch The Walking Dead… That would be nice.

Je me souviens, l’année dernière j’avais commencé à vraiment prendre soin de ma santé et de mon alimentation, et ça m’avait fait vraiment du bien. Arriver ici a complètement chamboulé mes habitudes, et j’ai encore du mal à retrouver un équilibre alimentaire qui me convienne. Que faire, me laisser aller ou me tenir à mes anciennes habitudes au risque de passer à côté de plein de choses ? Je m’autoproclame reine du compromis : j’ai décidé de faire un peu des deux. Rien de mal à expérimenter avec la nourriture d’ici si mon alimentation est bonne le reste du temps. Je mange simplement la plupart du temps, des choses que je prépare moi-même. J’achète de la viande marinée ou non au supermarché et des légumes crus, et hop hop, tous les jours ou presque, je fais de petits menus simples et bons. Et le week-end, je peux nager dans les tartes aux oeufs et le poulet frit. Nah !

I’m salivating just remembering how good this was! Marinated pork, onion, red pepper and bai cai cooked in soy sauce. Homemade!

My beloved Caesar salad.

Don’t laugh! I’m proud of my mini-guns.
On ne se moque pas ! Moi je les aime mes mini-muscles.
Et oui, je vais à la gym !

Life Is Good | La vie est belle

My tutor always finds the best restaurants to go hold meetings. Business or pleasure, I’m never really sure which it is! The Danshui shore is a beautiful place, and in the restaurant we went to today, I felt like I was somewhere in Thailand or in an exotic island far from the city. Enjoy the food and the sun!

Ma tutrice a le chic pour dénicher de super restaurants. Aller à un déjeuner de travail est toujours est plaisir plutôt qu’un devoir ! Le restaurant où on a mangé aujourd’hui m’a transportée dans les îles, dans une ambiance qui rappelle les bars de plage thaïlandais. Un bonheur et pour mes mirettes, et pour mes papilles ! C’est confirmé : j’adore la promenade du fleuve Danshui.

20121001-130830.jpg

20121001-234646.jpg

20121001-234702.jpg

20121001-234727.jpg

20121001-234739.jpg

20121001-234800.jpg

20121001-234806.jpg

20121001-234838.jpg

Meeting and Eating

Today, I met my boss and tutor, Ms Yang, for the first time. She is the head of both the French Teachers Association and the Department of French at Tamkang uni, & will be supervising my work. I really wanted that first encounter to go smoothly. But the Tamkang campus is so big and still unfamiliar to me that I got lost and arrived late. So much for trying to make a good impression…
Nevertheless, Ms Yang was comprehensive and even apologized for not having thought of setting a meeting place easier for me to find. Then, she took me to a nice Chinese restaurant where she introduced me to some delicious dishes. I was so stuffed at the end of the meal that I didn’t even need to have dinner that day. I had a wonderful moment!
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Aujourd’hui, j’avais rendez-vous pour la première fois ma tutrice, Mme Julia Yang. J’étais anxieuse de faire bonne impression et de commencer l’année du bon pied, mais c’était sans compter sur mon sens de l’orientation encore un peu déphasé… Je me suis perdue dans l’immense campus, ce qui m’a mise en retard. Pour la bonne première impression, il va falloir repasser. Pourtant, Mme Yang a été très compréhensive et s’est même excusée de ne pas avoir pensé à définir un point de rendez-vous plus facile à atteindre.

Elle m’a ensuite gaiement emmenée dans un restaurant chinois assez chic pas très loin de la fac, où elle m’a fait goûter à trois plats excellents (Dans ce genre de restaurant, on commande plusieurs plats en même temps, qu’on partage ensuite.) La conversation était animée, et je pense que le courant est bien passé. J’ai encore du mal à la tutoyer comme elle me l’a demandé, mais ça va venir ! En tout cas, cette première rencontre, qui avait pourtant a priori mal commencé, n’augure que du bon pour la suite.

20120901-005546.jpg

The pretty chic dining room. | La salle du restaurant. Plutôt classe, non ?

20120901-005659.jpg川東五花 (chuān dōng wǔ huā)

This dish was on every other tables. | Apparemment, ce plat était le plus populaire du restaurant, beaucoup d’autres tables en avaient commandé un bol.

20120901-005711.jpg客家心炒 (kè jiā xīn chǎo)

Tofu, crispy pork, calamari and celery sautéed in a slightly sweet sauce. This dish is said to be inspired by Hakka cooking. The Hakka are the island’s main minority community. Reminds me of my thesis.| Tofu, porc croustillant, calamar et céleri sauté dans une sauce légèrement sucrée. Un plat qu’on dit typiquement Hakka (la communauté minoritaire principale et ancestrale de l’île. Hm, ça me rappelle mon mémoire.)

20120901-005723.jpg

The soup, once in my own bowl. Soybean sprouts, onion, chives, and really thin slices of pork and pork fat.| La soupe une fois dans mon petit bol. Du soja, de l’oignon, de la ciboule, et de fine tranches de porc dans un bouillon légèrement acidulé et épicé.
20120901-005735.jpg

I could only finish half of that bowl of rice. I rather concentrated on eating the dishes than the rice! | Je n’ai pas pu finir ce bol de riz. Après tout, il y avait des choses plus intéressantes à manger sur la table.20120901-005750.jpg

20120901-005804.jpg炒空心菜 (chǎo kōng xīn cài)

Leafy greens! The first picture depicts a tradition that Ms Yang explained to me: Usually, when eating shared dishes with chopsticks, everyone just uses their own chopsticks to take food from the dishes in the center of the table. But traditionally, Taiwanese people order another pair of chopsticks that will be used exclusively for picking up food and putting it on the plates before eating it. It is probably more sanitary that way.| Des légumes ! Sur la première image, les baguettes que l’on voit ne servent pas à manger, mais à déposer la nourriture du plat commun vers les petites assiettes dont chacun dispose. Car autrement, quand on partage des plats, les baguettes qu’on met dans sa bouche vont dans le plat commun. J’imagine qu’une paire de baguettes en plus rend les choses plus hygiéniques. Mme Yang m’a expliqué que c’était une tradition taïwanaise.

20120901-005815.jpg

Dessert time, on the house! It looks like poached eggs, but it’s actually a cream with mango sauce on top. It was really refreshing and not too sweet, which I like. | Le dessert, offert par la maison ! On dirait des oeufs pochés, mais c’est en fait une crème aux oeufs avec un coulis de mangue. C’était sucré juste ce qu’il faut, parfait pour une fin de repas rafraîchissante.

Vegetables! | Des légumes !

Food culture in Taiwan is huge, and a really important part of daily life. I can tell by the way people rush to the night markets and side streets, even on weekdays, to get delicacies. However, the first few days, everything seemed so intimidating… including food. So I would eat very little. Veeeeery little. Maybe 500 kcals/day, when I usually eat three times that amount. And something was missing from my diet… VEGETABLES. I loooove vegetables. Especially leafy greens. Spinach, lettuce, dark leafy greens of all kinds (side note: I also love broccoli). And I knew Chinese & Taiwanese cuisine has amazing, simple sautéed green veggies that I was so eager to try. So with my new friend Nicolette, we decided that it was time for a change. With all the walking that we do, we needed more than just a bao a day. We bit the bullet tonight and went to a tiny buffet that I had spotted the day before. I’m so glad we did. Check out the pics below.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

S’il y a une chose qu’on prend au sérieux à Taïwan, c’est bien la nourriture. Il n’y a qu’à voir le nombre de gens qui, même en semaine, se promènent entre les restaurants et les stands de nourriture le soir pour s’en rendre compte. Le problème, c’est que les premiers jours, ça a été très difficile pour moi de me plonger dedans ! Tout paraissait si impressionnant, si différent. Du coup, je me contentais de très peu. J’ai calculé : 500 kcals/jour en moyenne, soit trois fois moins que ce que je devrais manger. Il était tant que ça change. En plus, quelque chose me manquait… LES LÉGUMES. Maman pourra en attester, j’ai un nouvel amour pour les légumes. Surtout les brocolis, les épinards et la salade. Il me fallait des légumes et de quoi me sustenter. Ma nouvelle amie Nicolette et moi avions besoin d’un changement de régime, surtout vu les kilomètres de marche qu’on s’avale chaque jour. Alors, ce soir, on a finalement osé entrer dans un resto et manger… UN VRAI REPAS. ET DES LÉGUMES.

On est entré dans un petit resto composé d’un buffet à l’avant, et de tables et chaises à l’arrière. On prend un plateau ou une boîte, selon que l’on veut manger à l’intérieur ou prendre à emporter. Le buffet est composé d’une quinzaine de plats : légumes, algues, poulet, porc, poisson, en sauce, frit ou grillé. Un grand cuiseur de riz est à disposition. On remplit sa boîte, on l’apporte au comptoir et une dame s’occupe de calculer le coût du tout. Je vous laisse deviner combien ça m’a coûté d’après les photos !

The restaurant is on Yingzhuang Road, one of the streets closest to Danshui Station. | Le restaurant est situé sur la rue Yingzhuang, une des rues les plus proches de la station de métro de Danshui.

;

What’s hiding in that cute box? | Qu’est-ce qui se cache dans cette boîte toute mignonne ?

A whole meal! A lot of leafy greens (some I couldn’t identify), onion, a fried pork cutlet, a sausage and a whole fish, fried. | Tadaaaa ! Plein de légumes verts (chou, épinard, bok choy, et un que je n’ai pas pu identifier mais qui était très bon), un peu de viande sautée avec de l’oignon, une fine tranche de porc frite et un petit poisson entier, frit, ainsi qu’une petite saucisse. Équilibré, mon repas ?

The fish’s disguise is not exactly on point… | Le poisson est facile à identifier…

20120830-234549.jpgFish eggs? That was NOT on the menu. Oh well… why not. I even ate the head. | Par contre la poche d’oeufs, c’était pas au menu ! Oh et puis pourquoi pas… j’ai tout mangé ! Même la tête.

Alors, combien pour ce repas délicieux ?

NT$95, soit 2,40€ ! Pas mal, non ? En tout, ce jour-là, je n’ai dépensé que 4,30€ pour la nourriture et la boisson (une grande bouteille d’eau et un smoothie). C’est aussi ça, Taïwan !