Stinky-stinky

I have an annoucement to make:
J’ai une annonce à faire :

I finally ate some stinky tofu!
J’ai enfin mangé du tofu-qui-pue !

Yay for 臭豆腐!

You have to understand that this is a big accomplishment for me. When I first arrived, every time I was walking on the street, my nostrils would be tickled by a very special scent: the stench of what I could only describe as a steaming pile of old meat left to rot for a week or two under the burning sun. Vile. After routinely traumatizing my nose with that stench, I started to realize that this smell came from one specific source: Stinky tofu stands. Stinky tofu is one of the culinary delicacies of Taiwan. Not trying stinky tofu in Taiwan is like going to Japan and not having ramen, curry or real sushi. Everyone kept asking me: “Have you tried stinky tofu yet?”. My answer: “我不敢!” (I’m afraid to!). But with Nancy’s encouragement, I finally gave in. Thankfully, the stinky tofu I got from a stand in Danshui wasn’t as stinky as others. I gotta ease into it!

J’en fait des caisses parce que c’est un grand pas pour moi ! Quand je suis arrivée à Taïwan, tout était nouveau, même les odeurs. De temps en temps, mes narines étaient agressées par une odeur bien particulière, extrêmement forte et sérieusement désagréable. C’est très difficile à décrire, mais je dirais que le niveau de puanteur se situe entre une pile de viande laissée à pourrir depuis une semaine ou deux au soleil et une paire de chaussette dans laquelle quelqu’un aurait sué pendant quelques matches de tennis pour ensuite l’oublier dans un sac de sport. Ça pue, quoi. Mon bon sens m’a empêchée pendant un bon moment de rapprocher cette odeur d’une quelconque source normale, mais j’ai dû m’y résoudre : c’était bien de la nourriture qui dégageait une telle odeur. Plus précisément, le bien nommé tofu-qui-pue (littéralement, c’est comme ça que ça s’appelle), un mets très apprécié et typiquemen taïwanais. Mon instinct me disait qu’aucune nourriture qui sentait si mauvais ne pouvait approcher de ma bouche sans laisser des séquelles. Ça me semblait juste contre-nature de manger un truc pareil. Pourtant, tout le monde prenait un malin plaisir à me poser la question : “Alors, alors, tu as goûté au chou doufu ?”. Ma réponse : “我不敢!” (Je n’ose pas !). Finalement, avec les encouragements de Nancy, j’ai fini par essayer. Heureusement, le tofu que j’ai acheté à Danshui n’était pas aussi puant que d’habitude. J’y vais en douceur ! Eh bah en vrai, c’est pas si mauvais ! L’odeur ne se retrouve pas dans la bouche quand on mange, la texture est marrante (un peu spongieux) et c’est épicé juste ce qu’il faut.

Stinky tofu is usually fried and then grilled. The inside is mushy, and the outside is chewier. Usually vendors sprinkle some spicy powder on top, and sometimes add pickled vegetables.
En général, le tofu est frit et ensuite grillé. L’intérieur est spongieux, l’extérieur est un peu solidifié. On rajoute un peu de goût en saupoudrant du piment dessus, et on adoucit le tout avec des légumes marinés dans du vinaigre.

I did it!
J’ai tout mangé !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s